La paralysie du sommeil, vous connaissez ?

Vous êtes-vous déjà réveillé sans pouvoir bouger?  Se réveiller alors que vous ne pouvez bouger se nomme la paralysie du sommeil.  Cette impression d’être cloué sur place est fort probablement à l’origine du mythe ou les diables pèsent de tous leurs poids sur le dormeur pour l’empêcher de bouger, pour prendre possession de son corps…..Un mythe qui a inspiré  la toile de Fussli en début d’article.   Je lis dans les groupes d’échanges sur le paranormal des gens se questionnant et pensant que c’est la force d’un extra-terrestre qui les paralyses!  Ah le cinéma et son influence inconsciente sur nos croyances!  Soyons un peu plus terre à terre et allons voir ce qui se passe vraiment…  J’ai fouillé dans mes encyclopédies, dans mes livres parlant du cerveau et voici ce que j’ai trouvé sur le sujet.

 

Je vous donne ici la définition celons Psychologie en direct de Karen Huffman : La paralysie du sommeil est un phénomène naturel se produisant toutes les nuits. C’est une paralysie musculaire pendant la phase de sommeil paradoxal, à l’exception des muscles de la respiration, de la circulation sanguine et des yeux. Un neurotransmetteur, la glycine, empêche les muscles de bouger pendant les rêves. Sans cette paralysie le dormeur imiterait dans le monde réel les mouvements qu’il fait pendant ses rêves, ce qui pourrait le mettre en danger ou le réveiller plusieurs fois.

 

Et voici ce qu’en dit Le cerveau Humain de Rita Carter : Lorsque le dormeur se réveille avec la paralysie du sommeil, elle peut durer de quelques secondes à quelques minutes, mais rarement plus de dix minutes. Elle est en général mal vécue car elle s’accompagne d’hallucinations disons-le,  angoissantes (sensation de ne pas être seul, paréidolie de voix,  respiration, cela peut même donner l’impression qu’un personne vous touche).  Le fait que les hallucinations soient angoissantes semblerait lié à l’état d’esprit du dormeur. Parce qu’il vit une situation terrifiante, ne plus pouvoir bouger est quand même pas agréable et bizarre de plus le dormeur est encore dans un état ensommeillé,  donc la sensation de ne plus bouger et parfois même d’étouffer fait projeter ces hallucinations oniriques effrayantes. Si la personne peut se calmer et visualise un environnement apaisant et des choses agréables, les hallucinations peuvent alors prendre une tournure plus paisible.

La cause de la paralysie du sommeil peut être due au stress, à l’anxiété, à un burn out, à une modification  du mode de vie (deuil, déménagement, nouveau travail), ou à des horaires de sommeil irréguliers. Elle fait également partie des symptômes de la narcolepsie (s’endormir n’ importe où, n’importe quand..).

Donc si vous vivez de la paralysie du sommeil, il est important de consulter votre médecin.   Il n’y a pas de médication précise pour ce trouble du sommeil, mais si le stress, la dépression est la cause, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour aider à gérer votre stress, votre dépression.  L’hypnose est un bon outil qui peut aider à réduire, voire même faire disparaitre ses symptômes.  Si l’hypnose n’est pas accessible pour vous, la méditation est aussi un bon moyen de vous détendre, faire quelques respirations avant de vous coucher va vous aider grandement.  On suggère aussi de ne pas y penser, car y penser avant de vous endormir provoque un stress, donc plus de risque.

 

 

Donc si jamais il vous arrive de vous réveiller étant incapable de bouger, ne paniquez pas!  C’est seulement votre système nerveux qui ne s’est pas mis en mode éveil, les connections vont se réveiller sous peu et tout reviendra normal.  En général, cela peut durer de quelques secondes à 10 minutes.   Et si cela se produit souvent, consulter votre médecin puis apprenez à gérer votre stress!

 

cyclkesommeil

source de la photo Doctissimo.com

Le texte a été inspiré par les sources suivantes; Le cerveau Humain de Rita Carter, Psychologie en direct de Karen Huffman

Category: Non classé

Tags:

Photo: Gabonbuzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nancy Mailloux

Article by: Nancy Mailloux

Hypnothérapeute