Insolite Express

Témoignage d’un policier sur un cas d’OVNI en Illinois, le 5 janvier 2000 à 4h

Lorsqu’il y a un phénomène extraordinaire, les services de police sont généralement les premiers à être alertés par la population qu’ils desservent. Ainsi, ils sont envoyés pour constater et intervenir au meilleur de leurs compétences.
Lorsqu’un ovni a été observé, les policiers ont par occasions, la tâche délicate de partager l’information aux médias et même d’accorder des entrevues sur l’événement.
Lorsque la requête est acceptée, la déclaration prend un ton sérieux.
Bien sûr par l’autorité qu’un policier représente auprès du public mais aussi le récit est d’une précision impressionnante.
Voici un documentaire fort intéressant qui recueille le témoignage de quatre policiers américains de l’Illinois ayant observé et suivit un objet durant la nuit du 5 janvier 2000.
Notez ici la grande similarité de l’objet avec celui qu’ont remarqué les services de police et l’armé de l’air du Royaume Uni en mars 1993 ainsi que ceux observés par la gendarmerie belge entre 1989 à 1993.

Category: InsoliteInvestigationUfologie

Tags:

Photo: www.youtube.com

2 comments

  1. Vraiment intéressant celui ci .. Le nombre de gents impliqué, les explications pour exclure des hypothèses de technologie humaine ect.. Entucas Darryl production a fait tout une job dans ces années la pour monter un semi docu de ce cas mais pour quelle profit ??? surement pas de la promo pour une compagnie de montage vidéo, démontrer la puissance de sa boite a intégrer le 3D pour expliquer le produit ?? . Bref J’aurais vraiment tendance a y croire a cette affaire. Mais ont nous dira peut-être plus tard dans le temps que c’étais un drone militaire expérimentale de 2000. Vraiment intrigant..

    1. Salut Arick

      Pour ce qui est des tests expérimentaux militaires, j’avoue que ton idée est invitante. Après tout, plusieurs engins ont été connus du grand public des années plus tard.

      Mais à force d’y réfléchir, j’en arrive à être perplexe.
      La principale raison est qu’il m’apparaîtrait fort imprudent, de la part des militaires, d’expérimenter de tels engins à l’extérieur même de leurs zones de contrôle.
      Voler au dessus des populations civiles et risquer de mettre la population en danger dans l’éventualité d’une défaillance technique serait totalement imprudent et irresponsable.

      De plus les policiers auraient contacté la base aérienne, la plus proche, i.e « Scott Air Force Base » ainsi que la FAA (Fédération of Aéronautics and Aviation, N.d.T.)
      Les deux endroits ont dit ne rien savoir sur le vol du mystérieux engin.
      À noter que les radars de « Scott Air Force » n’étaient pas en fonction cette nuit là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Philippe Robitaille

Article by: Philippe Robitaille