Mythes & Complots week-end avec Christian Page au 98.5

Dans notre poursuite des « éphémérides » pour le mois de janvier :

L’OVNI de l’île de la Trinité

Dans la foulée de l’année géodésique internationale (1957), un navire du gouvernement brésilien est envoyé à l’île de la Trinité, un rocher désertique situé à 1000 km à l’est de Rio (Atlantique Sud), pour y faire des relevés géographiques. Le navire compte quelque 300 passagers, principalement des scientifiques. Le 16 janvier 1958, en début d’après-midi — alors que le navire « mouille » devant l’île — les passagers voient apparaître un objet lumineux en forme de « planète saturne ». Quatre photographies de l’objet seront prises. Elles demeurent parmi les plus célèbres du dossier des OVNIS.

Blue Book : la fin des enquêtes

De 1947 à 1970, l’armée de l’air des États-Unis (USAF) a maintenu un intérêt quasi ininterrompu pour la question des OVNIS. En décembre 1969, l’USAF a demandé la dissolution de sa dernière commission en lice, le Project Blue Book (Projet Livre Bleue), laquelle a cessé toutes ses activités le 30 janvier 1970. À l’issue de cette interruption, l’armée a rendu publiques ses conclusions. Des 12,618 cas enquêtés — uniquement pour la période de 1952 à 1969 —, 701 sont demeurés « non identifiés ». En revanche l’armée a ajouté que de ce lot de « non identifiés », il n’existe aucune preuve que ces objets soient d’origine extraterrestre.

La mort du capitaine Mantell

Un classique. Le 7 janvier 1948, un objet mystérieux est repéré dans le nord de l’état du Kentucky. L’objet décrit principalement comme une immense sphère argentée suit une trajectoire nord-sud et se dirige vers Fort Knox, là où se trouve la réserve d’or des États-Unis. Devant la menace potentielle, les autorités détournent un escadron de quatre P51, déjà en vol dans le secteur, pour identifier l’objet. Rapidement, l’un des avions, celui piloté par le capitaine Thomas Mantell, distance ses compagnons. Il informe bientôt ses supérieurs que l’objet est juste au-dessus de lui. Quelques minutes plus tard, l’avion de Mantell s’écrase près de Franklin (KY). Les autorités diront plus tard que Mantell est mort en poursuivant la… planète Vénus. Une explication qui, encore aujourd’hui, est loin de satisfaire tout le monde.

L’OVNI de la rue Casgrain (Montréal)

Le 6 janvier 1977, Mme Florida Malboeuf (58 ans), une Montréalaise domiciliée sur la rue Casgrain à Montréal, souffre d’insomnie. Soudain, sa chambre s’illumine d’une étrange lueur rouge clignotante. Intriguée, elle jette un coup d’œil par la fenêtre. C’est à ce moment-là qu’elle voit une « grosse huître » munie de lumières clignotantes en train d’atterrir sur le toit de la maison d’en face. Puis, quelques secondes plus tard, elle aperçoit, sur le bord du toit, deux créatures à la silhouette mince. Cette observation surprenante fera bientôt l’objet de nombreux reportages dans la presse et deviendra l’une des plus célèbres « rencontres du 3e type » au Québec.

Category: Histoire, mythes et légendes

Tags:

admin

Article by: admin

Ce site se veut une référence informationnelle pour les passionnés de l’insolite et du paranormal.