Chronique « Mythes et Complots » (édition du 27 octobre) au 98.5FM dès 14h30

Une étude sur les théoriciens du complot ?
L’European Journal of Social Psychology vient de publier une étude qui confirme ce que d’aucuns se doutaient depuis un moment. L’étude, menée auprès de 264 adultes Américains, montre en effet que les gens qui croient au paranormal et aux théories du complot ont une propension à faire des associations fictives entre des éléments sans parentés. L’étude, orchestrée par le sociologue Jan-Willem van Prooijen de l’Université libre d’Amsterdam, établit clairement un lien entre le choix littéraire des sujets et leur adhésion aux théories du complot.

Les stigmates expliqués ?

Les « stigmates » sont ces marques de la crucifixion (saignements au front, aux mains, aux pieds et au flanc) qui apparaîtraient « miraculeusement » chez certains fidèles ou saints. Pour les croyants, ces marques ont toujours été associées à une intervention divine. Pour les sceptiques, il s’agirait au mieux d’une forme de somatisation et, au pire, d’une fraude. Une étude qui vient de paraître dans le Canadian Journal of Medecine propose une autre avenue : une maladie rare… mais une maladie quand même !

Une énième explication au « Paradoxe de Fermi » ?

En 1950, le physicien et prix Nobel, Enrico Fermi a posé l’ultime question: « Si les extraterrestres pullulent dans l’Univers, pourquoi ne sont-ils pas déjà ici ? » Cette question est aujourd’hui connue comme « le paradoxe de Fermi » est les astrophysiciens essaient d’y répondre en imaginant les hypothèses les plus audacieuses. La semaine dernière, la magazine Astronomy a publié une nouvelle hypothèse en ce sens. Selon l’astrophysicien Alan Stern, les extraterrestres ne seraient pas encore ici parce qu’ils seraient prisonniers de la… glace !

Bigfoot sur 16mm… 50 ans déjà

La semaine dernière marquait le 50e anniversaire du plus célèbre film du grand dossier des « phénomènes inexpliqués »: le film Patterson-Gimlin. Le 20 octobre 1967, en effet, en début d’après-midi, Roger Patterson et Robert Gimlin qui patrouillaient à cheval près de Bluff Creek dans le nord de la Californie ont filmé une créature bipède, géante, et velue, qui marchait près d’une rivière asséchée. Ce film de 59 secondes a depuis fait l’objet d’expertises aux quatre coins du monde. S’agit-il d’une preuve filmé de insaisissable sasquatch/bigfoot ? Si certains en sont convaincus, d’autres préfèrent croire à une habile mystification. Cinquante ans après, le dossier est encore ouvert.

Croyances ?

L’université Chapman vient de publier sont plus récent sondage sur les croyances des Américains en matière de paranormal (ces chiffres sont un bon indicateur de la croyance des Canadiens). Les chiffres montrent que le 3/4 des Américains croit à, au moins, un phénomène « inexpliqué ». Une majorité d’Américains croit, par exemple, à l’existence d’une grande civilisation antédiluvienne (comme l’Atlantide) et aux fantômes. Inquiétant quant on pense qu’il n’existe aucune preuve de l’un ou l’autre de ces soi-disant réalités…

Retour sur les documents de JFK

C’est vers 19h45, hier soir, que les premiers documents annoncés concernant l’assassinat de JFK ont été mis en ligne. Quelques minutes après — comme je l’avais prédit hier après-midi — que le président Trump ait donné son accord aux services de renseignement pour que quelque 200 dossiers (des 3100 annoncés) demeurent confidentiels. Jusqu’à maintenant, nous savons que certains de ces documents concernent des projets d’assassinat de leaders étrangers, mais rien pour accréditer la thèse d’un complot dans le meurtre de JFK.

Category: ConspirationFantômes et espritsHistoire, mythes et légendesMonstres et créaturesScience et technologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Christian Page

Article by: Christian Page

Christian Page est un journaliste, conférencier, producteur et auteur qui a oeuvré depuis le début de sa carrière dans le domaine de l’insolite et du paranormal. Il est une référence médiatique et journalistique en Amérique du Nord. Il est reconnu pour sa rigueur de recherche dans un domaine qui en a grandement besoin!